Hors et En

vendredi 2 mars 2012

2 candidats : François ou François ?

Dans mon dernier article, j’expliquais pourquoi il n’y a que 2 vrais candidats pour l’élection présidentielle de 2012.

Ces 2 candidats, ces 2 François, me plaisent bien et  disent des choses qui me plaisent.

Mais l’un des deux fait des promesses qu’il ne pourra pas tenir, car son programme est fondé sur des hypothèses de croissance irréalistes (voir ici). S’il appliquait réellement son programme, cela conduirait à une augmentation massive de la dette, une dégradation des conditions de prêts, un scénario à la grecque, et la sortie de l’euro (ici, par un ancien ministre du budget)… Sa proposition de taxer les riches est tout aussi improbable, car s’il l’appliquait, les riches en question iraient se domicilier ailleurs, ne paieraient plus aucun impôt en France, et les bénéfices de cette action risqueraient d’être négatifs (Il l’a d’ailleurs dit lui-même à médiapart) ! Le programme de François Hollande est tellement irréaliste que quelques blogueurs se demandent s’il est fou ou s’il ment
Je pense pour ma part qu’il ment. Qu’il fait ces annonces pour « faire du buzz », reprenant ainsi les méthodes désastreuses de son premier rival. On le voit d’ailleurs lorsqu’il revient sur ce qu’il a annoncé. « Mon ennemi c’est la finance« , mais devant la city de Londres : non, non pas du tout, la place forte de la finance néolibérale débridée, n’a rien à craindre des régulations « socialistes » à venir. (source). Le quotient familial sera supprimé, non réformé, non adapté, non fusionné, euh, je ne sais plus. Il ne faut pas faire d’impôt confiscatoire sur les grandes fortune, mais j’en fais un de 75% (sans compter la CSG)…  Bref. Un pas en avant, 2 pas en arrière. Tant qu’on parle de moi, c’est l’essentiel, j’ai bien compris la méthode : dire n’importe quoi, un fois élu j’oublierai tout et je ferai ce que je voudrai.

Cela me rassure quant au danger potentiel de François Hollande. Il n’est pas si dangereux que ça, puisqu’il ne fera pas ce qu’il dit. Mais du coup, je ne sais pas ce qu’il fera.

En revanche, François Bayrou fonde son programme sur les hypothèses de croissance pessimistes du FMI. Il propose deux tranches supplémentaires d’impôts sur le revenu, moins élevées, mais plus efficaces (ou ici, plus détaillé). Il ne promet pas des postes supplémentaires, des « emplois d’avenir » ou de revenir à la retraite à 60 ans. Son programme fait moins plaisir à lire, mais il est plus réaliste. Il pourra être appliqué. François Bayrou présente ce qu’il veut réellement faire, sans démagogie. Bien ou moins bien, c’est clair, on sait ce qu’il va faire. C’est le candidat de la vérité.

Par ailleurs, François Bayrou a démontré a plusieurs reprises (ici ou , par exemple) que «  le monde politique français tel qu’il est avec ces deux partis qui ont tous les pouvoirs, est incapable d’être réformé par ceux qui le détiennent. » Si François Hollande arrive à l’Élysée, le PS contrôlera « la majorité des petites communes, la majorité des villes moyennes, 60 % des grandes villes, 60 % des départements, 90 % des régions, le Sénat, l’Assemblée Nationale, le gouvernement et la présidence de la République« . Vous croyez qu’il changera le système politique qui lui assure ce pouvoir ? C’est impossible…

François Bayrou a annoncé que s’il est élu, il organisera un référendum le 10 juin, c’est à dire en même temps que les élection législatives, pour changer un certain nombre de règles de la vie politique française : financement des partis, cumul des mandats, reconnaissance du vote blanc, parité réelle, proportionnelle à l’assemblée, et j’en passe… De quoi faire enfin espérer que la démocratie n’est pas qu’un joli mot…

Pour toutes ces raisons, entre les 2 seuls candidats éligibles, je choisirai de voter Bayrou.

jeudi 1 mars 2012

2 candidats, un seul tour.

Dans l’élection présidentielle qui vient, il n’y a que 2 candidats.

Entendez par là : il n’y a que 2 candidats susceptibles d’être élus. Les autres figurants de cette élection se rangent en 2 catégories : ceux qui peuvent atteindre le second tour mais n’ont aucune chance d’être élus, et ceux qui n’atteindront jamais le second tour. On se retrouve donc avec un duel, qui se jouera en un seul tour.

Ces deux candidats sont François Hollande, favori des sondages, et François Bayrou.

Les médias nous rebattent les oreilles avec un autre candidat, que l’on croyait perdu et qui semble remonter péniblement la pente… On nous parle d’un futur hypothétique « croisement des courbes »… Mais regardez mieux ce qu’on ne dit pas : au second tour, les sondages le donnent systématiquement perdu à plate couture. Le meilleur sondage le donne à 10 points (!) de François Hollande !!! (en 2007, il avait gagné avec 6 points d’avance, et les médias avaient jugé cette avance « considérable »…) Et là, pas de resserrement, de perspective de croisement, rien. Ça ne bouge plus depuis des lustres. Bref, ne vous y trompez pas, il s’agit d’un figurant de premier plan, mais d’un figurant qui n’a AUCUNE chance.
En 2007, j’avais alerté mes amis de gauche sur le fait que voter Royal, c’était élire la droite… Ils ne voulaient pas m’écouter et ont préféré élire le président actuel.
En 2012, mes amis de droites seront-ils aussi idiots ?

En 2012, donc : 2 candidats éligibles. 2 François.

Prochain article : Pourquoi faut-il préférer François plutôt que François ?

samedi 28 janvier 2012

Le parti pirate et la license globale

Pour ou contre la HADOPI ? Pour ou contre la licence globale ? Les réponses varient en fonction des candidats à la présidentielle.

J’ai lu aujourd’hui une étude du parti pirate (qui ne présente pas de candidat à la présidentielle) reprise par François Bayrou (qui se présente à la présidentielle) qui explique pourquoi la licence globale n’est pas une bonne idée.

Plusieurs points sont détaillés dans cette étude, par exemple que la rémunération des ayant droits en fonction du téléchargement de leurs œuvres serait d’abord profitable à … l’industrie pornographique, dont les « œuvres » représentent 35% des téléchargements ! Si on veut exclure ce type de réalisation cinématographique de la licence globale, il faudrait définir une frontière entre l’art « moral » et l’art « porno », ce qui peut poser des difficultés…
L’autre point important, qui est celui repris par François Bayrou pour expliquer l’évolution de ses idées, est qu’il serait possible de tromper le système de rétribution, afin de favoriser des artistes au détriments de certains autres. La répartition ne pourrait donc pas être juste, équitable.

Je vous soumets donc une idée, mixte entre le téléchargement légal et la licence globale. L’idée de François Bayrou est la suivante : développer le téléchargement à bas coût. Je propose que sur chaque abonnement internet, il y ait une petite contribution « globale », puis pour chaque téléchargement, l’internaute paye quelques centimes (par exemple sur sa facture internet, avec une facture détaillée des ses « consommations culturelles »). Les auteurs seraient rémunérés sur ces fonds récoltés, en fonction du nombre de téléchargements payants. Ce double système permet :
– que le coût du téléchargement soit vraiment bas, puisqu’une part du coût est payée par tous les internautes, de façon globale
– que les auteurs soient rémunérés en fonction de leur succès, prouvé par le paiement de leurs œuvres par les internautes
– de lutter contre le piratage, si le coût par œuvre est vraiment très bas. (1€, c’est trop cher !)
– d’éviter la « fraude au téléchargement », évoquée par le parti pirate, si la part « globale » de chaque œuvre est au maximum équivalente à la part payée par l’internaute. (il ne faut pas qu’il soit rentable à un artiste de télécharger de nombreuses fois son œuvre)

Qu’en pensez-vous ?

Mediapart2012

Filed under: Actualité,Hors,Internet,Présidentielle — mazzhe @ 12\1256
Tags: , ,

Hier, j’ai regardé l’interview de François Bayrou par l’équipe de Médiapart, première de leur émission spéciale présidentielle : médiapart2012. J’ai beaucoup apprécié cette émission, et la qualité des journalistes. Je regrette de ne pas avoir pu suivre les débats plus tôt dans l’après midi, dont vous pouvez retrouver le programme ici.

J’encourage vraiment ceux qui le peuvent à s’inscrire sur leur site. Des journaux comme celui-ci méritent qu’on les soutienne. Leur prochaine journée « médiapart2012 » sera le 24 février, avec Eva Joly. Puis viendra JL Mélenchon…

L’accès à l’émission est payant (mais ça vaut le coup !), mais je vous invite à découvrir (gratuitement) leur publicité pour le suivi de la campagne présidentielle. Je la trouve aussi très bien faite.

mardi 14 juin 2011

Donnons-nous la Paix.

Filed under: Actualité,Hors,Mouvement Démocrate — mazzhe @ 22\1015
Tags: ,

Depuis 2007, je trouve le climat social français tendu. La gestion du pays se fait par annonces et coup d’éclats, sans concertation avec les personnes concernées. Pire, elle provoque souvent de l’incompréhension et des rancœurs entre les citoyens.

Je me sens régulièrement agacé, énervé, voire furieux en entendant les informations. Je suis fatigué. J’attends avec impatience un changement en 2012.

Dans cette optique, je regardais dernièrement l’émission « face aux idées » sur la chaîne parlementaire où François Bayrou était invité.

Ce qui m’a le plus marqué, ce ne sont pas ses idées, c’est sa volonté d’apaisement de la société. Il n’insulte pas, ne critique pas ses opposants, même s’il critique leurs idées (ce qui est différent). « Ne pas considérer ceux qui sont différents de vous comme des ennemis, c’est ma ligne de conduite à moi. »
Il prône le dialogue, l’échange, le calme. « Le pouvoir a décidé que l’on allait imposer une prime dans les entreprises […] il aurait fallu réunir les organisations syndicales, patronales et salariales et leur demander si on pouvait améliorer la loi sur l’intéressement. […] La politique et l’État sont faits pour que chacun joue son rôle et pas pour que l’État joue tous les rôles en même temps. »
Après avoir regardé cette émission, je me suis senti reposé, rassuré. C’était agréable. Bien sûr, il a, comme tous les hommes politiques, des défauts. Je ne suis pas non plus toujours d’accord avec ses idées. Mais franchement, un responsable qui apaise plutôt que de mettre sous pression, ça changerait la vie !

Allez, en conclusion, je vous laisse sa phrase de fin, toujours dans la même lignée :
Il y a une valeur qu’on devrait défendre dans la société, c’est ne pas avoir peur de l’autre, de celui qui est différent de vous. L’autre c’est ce qui nous permet d’exister.

 

– – – – – – – – – – – – – – –

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’émission ici, ou sa retranscription (partielle) sur le site du MoDem ici. Je vous invite à regarder plutôt la vidéo, car la retranscription a tendance à trop simplifier les propos tenus. (Si l’émission n’est plus en ligne, demandez-la moi !)

Si vous me connaissez bien et que vous regardez l’émission, vous serez peut-être surpris que je n’ai pas relevé d’autres passages… Rassurez-vous, je les ai bien notés ! Il feront simplement l’objet du prochain article…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.