Hors et En

samedi 20 septembre 2014

Maaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissss…

Filed under: Actualité — mazzhe @ 15\0313

Thomas le vieux français, a beaucoup d’ennuis.
Il n’arrive pas à se débarrasser de son petit d’Neuilly.
Pour mettre à la porte ce gars, il a tenté n’importe quoi.
Il a même voté «François» pour ne plus revivre ça !

Mais le relou revient le jour suivant, le relou revient, il est toujours vivant.

Thomas enquête sur le passé du gars.
Environ dix affaires lui restent sur les bras
Abus de faiblesse ou comptes truqués :
Le français apprend «le président est relaxé»

Mais le relou revient le jour suivant, le relou revient, il est toujours vivant.

Le voisin de Thomas commence à s’énerver,
Il prend une nouvelle urne et la bourre de M.L.P.
Le PS éclate, la ville est affolée,
Car les chiffres du chômage viennent de tomber.

Mais le relou revient le jour suivant, le relou revient, il est toujours vivant.

Le français découragé regarde à la télé
les factures de l’UMP, l’affaire Tapie-Lyonnais,
Le relou se défausse et disparaît auprès d’Guilia.
« Vous n’entendrez plus parler de moi » est annoncé dans les médias.

Mais le relou revient le jour suivant, le relou revient, il est toujours vivant.

3 fous s’engagent à redresser le parti
Pour aller dans l’avenir, améliorer notre vie.
À la fin de l’été, une nouvelle est annoncée
À l’autre bout du net, un message est retrouvé…

Et le relou revient le jour suivant, le relou revient, il est toujours vivant.…

Publicités

vendredi 12 septembre 2014

J’en veux à François Hollande.

Filed under: Actualité — mazzhe @ 21\0924

Jusqu’à présent, je n’ai pas été déçu par François Hollande. Il faut dire que je n’avais pas non plus des attentes extraordinaires…

Je ne m’attendais pas à ce qu’il redresse l’économie française.
Je ne m’attendais pas à ce qu’il fasse baisser le chômage.
Je ne m’attendais pas à ce qu’il baisse les impôts.
Je ne m’attendais pas à ce qu’il réforme efficacement l’Éducation Nationale.
Je ne m’attendais pas à un gouvernement exemplaire, sans aucune «affaire».
Je ne m’attendais pas à des miracles…

Pour résumer, voici en une seule image ce que je pensais en 2012 :

libéBayrouJe n’ai donc pas été déçu.

Mais j’avais une attente, un espoir, une chose que je pensais qu’il pouvait faire, et c’est pour ce projet que j’ai voté pour lui au second tour.

Je voulais qu’il fasse partir le précédent locataire de l’Élysée, qu’on n’entende plus parler de lui, comme celui-ci nous l’avait promis (en janvier, en mars et encore en mai 2012).
Et M.Hollande a répondu à mon attente pendant plusieurs mois. Même au plus bas dans les sondages, il continuait à faire ce que j’attendais de lui.
Hélas… Il a tellement de difficultés sur tous les autres fronts que même cette maigre réussite semble être en train de tourner à l’échec. De rumeurs en annonces, le retour de l’hyperactif de la politique, pour qui tous les moyens sont bons, se dessine pour bientôt, malgré tout ce qu’on découvre sur ses méthodes et ses activités passées.

Et pour ce retour, j’en veux à François Hollande.

lundi 11 novembre 2013

L’Alternative

Filed under: Actualité,Hors,Mouvement Démocrate — mazzhe @ 17\0545

La semaine dernière, le Mouvement Démocrate a envoyé un courrier pour pour présenter le texte de « l’Alternative », que François Bayrou a signé avec Jean-Louis Borloo.
Voici la réponse que je leur ai faite.

Bonjour,

J’ai suivi l’annonce de la création de « l’Alternative » mardi, et j’ai lu attentivement le texte que vous nous proposez.

Je trouve très pertinente l’analyse que vous faites de la situation de la France, et je me réjouis que les deux formations centristes se rassemblent enfin pour se mettre en situation de faire avancer la France.
Je me reconnais pleinement dans la description de notre identité humaniste, démocrate, réformiste, européenne et écologique…

Cependant, je suis gêné par les buts que vous exprimez, qui ne sont pas pleinement les miens.

Oui, nous pouvons condamner la politique menée actuellement, mais sans pour autant se placer dans l’opposition. Le mot « opposition » renvoie à une vision du monde dépassée, à un affrontement d’un bloc contre un autre, que j’ai combattus en militant au MoDem. Le mot « opposition » est par nature manichéen.
Je ne suis pas dans l' »opposition ». Je suis dans la proposition, dans la construction.

Non, l’alliance avec le PS n’est pas « impossible ». Elle n’est pour l’instant pas possible, compte tenu des choix qu’ils font. Mais la gauche n’est pas un ennemi à combattre ! C’est un autre adversaire de nos ennemis communs que sont, par exemple, le chômage, la peur, l’ignorance, le mal-être des Français… Suivant la stratégie que les socialistes adoptent, nous pouvons travailler avec eux ou non.
Quant à la droite, elle n’est en rien un partenaire « naturel ».
L’UDI peut être un partenaire naturel du MoDem. Le MoDem peut être un partenaire naturel de l’UDI.
Mais la droite n’est pas plus légitime que la gauche à être notre partenaire commun. Suivant la stratégie qu’ils adoptent, nous pouvons travailler avec eux ou non.

J’ai défendu les idées du MoDem, qui proposait une nouvelle façon de voir la politique et la possibilité de travailler avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, en fonction de leur idées et non de la couleur de leur logo.
Je ne pourrai plus soutenir le MoDem si il se résigne, in fine, à accepter le bipartisme.

Je reste donc dans l’attente de voir  comment ce texte sera mis en œuvre, par exemple avec la préparation des municipales, à Orléans ou ailleurs…

mardi 28 mai 2013

Propagande politique auprès des parents d’élèves

Filed under: Actualité,Education,En,Orléans — mazzhe @ 23\1129
Tags: , , ,

Aujourd’hui, ma fille a rapporté de l’école une lettre de M. le maire d’Orléans, à destination des parents d’élèves du primaire…

Il nous explique pourquoi la réforme des rythmes scolaires ne sera mise en place à Orléans qu’à la rentrée 2014. Les raisons évoquées (temps nécessaire pour l’organisation, la concertation, le coût…) me semblent compréhensibles, défendables. J’ai d’ailleurs publié ici-même une tribune demandant davantage de concertation.

Mais le message de M. Grouard semble être moins celui de l’école que celui de son désaccord avec la politique gouvernementale.

«Au plan national, [la concertation] a été à tout le moins insuffisante, voire inexistante […] l’équipe municipale veut quant à elle prendre le temps du dialogue.»
«Les délais [sont] trop courts pour être prêts à temps, sauf à décider d’autorité et unilatéralement.»
«Les changements […] demandent des moyens […] qui n’ont pas été bien mesurés par la décision ministérielle.»
…Suit une liste de toutes les contraintes de coût, de personnel, de locaux, d’organisation, qu’implique cette réforme, sans aucune nuance.
«Nous pensons aussi aux enseignants, avec les conséquences évidentes sur leur emploi du temps.» (Même sur le papier, on peut entendre les violons.)
«Et puis bien sûr pour vous même, parents, cette réforme n’est pas sans conséquences […] Pour certains, reprendre […] leur enfant […] sera un véritable problème. Pour d’autres vont se poser des difficultés liées aux heures…»
«La réforme [coûtera] entre 1,3 et 2,8 millions d’euros chaque année […], sans compensation de l’État […] C’est une lourde charge […] pour les Orléanais, alors que l’État diminue ses dotations à l’ensemble des collectivités locales…»

Seul point positif dans la lettre : « cette réforme n’aura pas d’impact sur votre organisation à la rentrée prochaine. »

J’ai suivi tout ce dossier des rythmes, j’ai déploré le manque de concertation, je connais les contraintes auxquelles sont confrontées les mairies, je sais que c’est presque impossible de mettre en place la réforme pour 2013… Mais je trouve particulièrement choquant ce courrier de propagande. Ce n’est pas le rôle d’un maire face à ses administrés.

Un courrier équilibré aurait certes évoqué les difficultés, mais avec un ton plus neutre, plus objectif… Il aurait aussi évoqué les aides financières proposées par le gouvernement aux communes qui appliquent la réforme en 2013. Il aurait rappelé que la solidité financière de la ville lui permet de supporter une charge supplémentaire, comme M. Grouard sait le faire en d’autres occasions… Il aurait évoqué des points positifs («Nous avons besoin de temps pour proposer à vos enfants des activités enrichissantes et de qualité, sur les nouveaux créneaux dont nous avons la charge…»). Il aurait enfin déjà évoqué dans quelles conditions la concertation avec les parents aurait lieu («Une première réunion d’information aura lieu fin septembre» ou «nous rencontrerons les représentants des parents d’élèves qui seront élus en octobre»…)

Bref, je dénonce l’utilisation des moyens de la commune pour diffuser l’opinion d’un homme qui semble perdre le sang froid nécessaire à sa fonction.

vendredi 1 février 2013

Rythmes scolaires… sur moi aussi

Filed under: Actualité,Education,perso — mazzhe @ 23\1143

Les rythmes scolaire, c’est pas seulement la durée de la pause méridienne… C’est aussi, par exemple, le rythme annuel.

Par exemple, on sait que la majorité des exclusions dans les établissements secondaires ont lieu au cours du deuxième trimestre. Les élèves sont plus énervés, et les profs moins patients.

Ce cycle là, je le vis de plein fouet.
J’ai beau aimer la pluie (et encore plus la neige), j’ai beau préférer avoir froid plutôt qu’avoir chaud, j’ai beau adorer les feux dans la cheminée et détester les moustiques, chaque année, c’est la même chose : j’en ai marre.
Ce n’est pas de l’hiver dont j’ai marre, non. C’est de tout et de rien… Quand j’écoute les actualités ou que je lis des mini messages sur les réseaux sociaux, j’en ai marre au bout de 2 minutes. Tout m’énerve. Je me mets à voir le côté négatif des choses. Je suis moins patient avec mes enfants… C’est l’effet « dépression hivernale ». Mais ça m’énerve, parce que je n’ai aucune raison de déprimer !!! Si encore c’était l’été, avec une chaleur accablante, mais non, même pas !

 

Revenons donc sur les rythmes scolaires…
J’ai publié il y a quelques jours une tribune de parents inquiets. Globalement, je me sens d’accord avec le texte, mais en désaccord avec ce qu’il cache.
Oui, je suis un peu inquiet de la façon dont la rentrée se prépare (c’est à dire dans la précipitation), je suis déçu des changements proposés, qui me semblent d’une grande timidité, et je trouve que cela manque de concertation et d’explications.
Mais non, je ne suis pas opposé à cette réforme !
Je la trouve un peu précipitée, mais infiniment plus réfléchie que d’autres réformes pas si lointaines.
Je trouve qu’elle manque de concertation, mais il y en a eu infiniment plus que pour d’autres réformes pas si lointaines.
Je trouve qu’elle va enfin dans le bon sens, contrairement à d’autres réformes…

Bref.

Je viens de découvrir que les « parents ensemble » voulaient geler la mise en application de la réforme. Ça, c’était pas dit, dans le texte… J’ai pas signé pour ça. Au contraire, j’ai été choqué que les mairies puissent choisir de reporter l’application de cette réforme. Ça va créer un bazar pas possible dans les inspections pour gérer ça, l’année prochaine… Bonjour. (quand je vous disais qu’il y avait des points qui m’inquiétaient…)
Quand je parcours les blogs des parents signataires, je vois que certains veulent rester sur la semaine de 4 jours. Pas moi ! Surtout pas ! Bon, à choisir, je préférerais garder une vraie pause le mercredi et avoir classe le samedi matin. Hélas, quoi qu’en dise la loi, je sais bien que cela n’arrivera pas.

J’ai signé une lettre qui disait « certains parents sont inquiets ». J’ai beau relire le texte, je suis toujours d’accord avec son contenu, et je félicite une nouvelle fois les rédacteurs qui ont réussi à rassembler les idées communes de parents aux opinions parfois très diverses.

Je doute cependant que ces rédacteurs réussissent à faire des propositions concrètes qui obtiendraient le même assentiment unanime des ces mêmes parents.
Et je ne me sens pas faire partie d’un « collectif », mon acte était ponctuel, sur un texte précis, et j’en ai marre de toutes ces polémiques stériles… (Vous avez vu ? Je m’énerve. C’est l’effet hiver. Je suis fatigué. Il faut que j’arrête là.)

Avant que j’aille dormir, une dernière chose : allez lire le blog de Charivari au sujet de cette réforme. Je suis complètement d’accord avec elle…

Bonne nuit !

mercredi 23 janvier 2013

Parents, pensons la réforme des rythmes scolaires ensemble.

Filed under: Actualité,Education — mazzhe @ 9\0900

Nous sommes parents.

Nous sommes inquiets.

En maternelle et en élémentaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France, quel que soit leur lieu de résidence et leur établissement scolaire. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.

Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et remettrait en question l’organisation des familles.

Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

Nous demandons à être entendus.

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

8alamaison , Agathe VANDAMEAimé Blumentern, Allo Maman Dodo , Annabelle , Audrey, Madame Koala , Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette , Caroline , Ces Doux momentsChiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Colombe , Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette , Estelle Peralta , Expressions d’enfants , FashionMama , Florence , FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut , Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme , Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul , Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris , Karine Un bébé pour mes 30 ans , La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien , Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy , M Delobel , Madame , Madame Parle , Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanou , Mamanwhatelse , Marc Guidoni , Marie-Gwénaëlle Chuit , Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero , Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie , Naddie , Nadine A , Nicolas Gilbert @zegilbos , Pourquoisecompliquerlavie , Sabine , Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel , Sophie Reynal , Tetedeblog , Till the Cat , Unperfect mum ,
Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)

Retrouvez la liste, ainsi que les liens utiles (pétition, twitter, etc) sur le site parentsensemble.com

mardi 18 septembre 2012

Semaine de l’immobilité

Filed under: Actualité,Développement durable,Orléans,perso — mazzhe @ 9\0957

Cette semaine, c’est la semaine de la mobilité…

A Orléans, l’AgglO propose différentes animations ou évenements
Je serais bien allé à la conférence de ce soir, et j’aurais aussi voulu faire un petit tour à vélo pour prendre quelques photos.
Hélas, pour moi, ce sera une semaine d’immobilité ! Je suis cloué à mon fauteuil le temps d’un lumbago…

Aie !

lundi 10 septembre 2012

A-t-on vraiment besoin d’une voiture ?

Comme je vous l’expliquais dans mon dernier article, ma femme et moi hésitons à reprendre une voiture.
Cette réflexion tombe à point, juste avant la semaine de la mobilité (journée sans voiture).
Voici les éléments de notre réflexion…

Nous avons besoin d’une voiture parce que, pour faire court, nous sommes une famille nombreuse !
Détails…
– Avec 5 enfants entre 9 et 1½ ans, partir en vacances sans voiture, par exemple par le train, c’est plus cher, mais surtout difficile, très galère, impossible, impensable, inimaginable, laissez tomber.
– Aller faire les courses à vélo, pour un couple d’amoureux, c’est très bucolique… Mais pour 7 personnes, ça devient plutôt acrobatique ! (comptez environ 18 litres de lait, soit 3 packs, par semaine, puis ajoutez 50 yaourts, « un peu » de chocolat…)
– Et le mercredi ? Aller chercher l’ainé (et son violoncelle) au solfège, emmener le deuxième (et un copain) à la piscine, et il serait bien que notre numéro trois fasse une activité, aussi, cette année, pour éviter de se défouler sur le canapé… Ah zut, il y a aussi le rendez-vous d’ophtalmo de notre fille… Les transports en commun, c’est pratique, mais c’est nettement moins rapide…
– On est toujours en train de réaménager notre maison. Vous croyez qu’on peut mettre des plaques de plâtre dans le tram ? Emporter une baignoire à la déchetterie sur mon vélo ?
– Nous avons accepté des responsabilités associatives, ce qui entraîne quelques réunions vespérales. On peut se débrouiller pour se faire emmener, mais qui remmènera notre babysitter à 23h30 ?

D’un autre côté, nous avons de la chance parce que…
– Je travaille maintenant à domicile, ou à Paris. Je peux donc atteindre mon lieu de travail, suivant les jours, en pantoufles ou en bus+train+vélib.
– Ma chère et tendre ne travaille pas, enfin si, elle a beaucoup de travail, puisque nous avons 5 enfants, mais pour la maison, à la maison.
– L’école est à 5 minutes à pieds (et encore : les pieds de notre fille de 3 ans, qui n’est pas toujours pressée d’avancer)
– Nous avons un supermarché tellement proche de chez nous que je reviens avec le chariot pour le vider directement dans le frigo avant de le remmener sur le parking (et il m’est arrivé d’être plus rapide que ceux qui chargent leur voiture). Il propose moins de choix que le grand hypermarché un peu plus loin, ni les scanners qui permettent de passer plus rapidement à la caisse, mais on ne va pas se plaindre.
– Nous avons 3 lignes de bus et 1 ligne de tram à moins de 1 km.
– J’ai réussi à réparer mon vélo.
– Orléans lance dans une semaine son service d’auto-partage : Auto’Tao. Une station sera à moins d’1 km de chez nous. Aucune voiture ne permettra de mettre 5 enfants (et 4 sièges auto) et 2 adultes, mais on ne se déplace pas toujours avec le cheptel au complet…

Et pour couronner le tout :
– Mes parents, actuellement en coopération à l’étranger, m’ont demandé de veiller sur leur voiture. Équipée de strapontins dans le coffre, elle peut occasionnellement emmener 7 personnes (si il n’y a pas de bagages).

Nous avons donc décidé de tenter l’expérience d’une année sans voiture.

L’idée n’est pas de renoncer à la voiture, mais de profiter de nos conditions actuelles, pour évaluer notre besoin réel. A chaque fois que nous emprunterons la voiture de mes parents, nous noterons le temps, le kilométrage, et le coût si nous avions loué la voiture d’Auto’Tao ou celle d’un loueur privé.
Nous pourrons, à la fin de l’année, faire le bilan de l’expérience, et décider ou non de racheter une voiture…

samedi 14 avril 2012

Nous avons le choix

Filed under: Actualité,Présidentielle — mazzhe @ 13\0150

Incroyablement dopée par la campagne de François Bayrou, une internaute que j’aime beaucoup me propose de mettre en ligne un texte qu’elle a trouvé sur internet et adopté. Je lui laisse le clavier…

NOUS AVONS LE CHOIX

Voter pour un président est un acte sérieux.

Nous sommes appelés tous les cinq ans dans notre pays démocratique à choisir la personne qui selon l’article 5 de la constitution assure la continuité de l’État :


« Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités. »

A ce titre il nomme le Premier ministre et préside le Conseil des ministres.


Mais voilà, peu de gens connaissent ce texte… et son application par le Président actuel a été très « personnelle ». Il s’est en effet conduit en Premier ministre. Or comment choisir la personne la mieux qualifiée pour cette fonction ?

Nous avons dix candidats. Parmi ceux-ci, cinq ne prétendent pas vouloir assumer réellement cette fonction -Artaud, Poutou, Cheminade, Dupont-Aignan, et Joly -. Deux ont un programme peu réaliste en termes de faisabilité politique, Le Pen et Mélenchon, mais représentent des sensibilités qu’ils veulent pousser dans le débat, et c’est légitime. Il reste les deux candidats des deux grandes formations politique qui exercent concrètement le pouvoir aujourd’hui (au gouvernement pour l’UMP, dans les régions et au Sénat pour le PS). Ces deux formations sont directement responsables de la situation politique de la France : manque de respect des institutions, dont le Parlement, pratiques excessives du cumul des mandats, entorses régulières au financement des partis… Sur le plan économique, il est grand temps de considérer qu’en économie mondiale ouverte, le pouvoir politique national n’est pas le seul responsable de la désindustrialisation de la France. Ce sont les dirigeants d’entreprises, et de façon générale ce qu’on appelle « le marché », qui ont arbitré contre l’emploi en France en faveur de coûts de production immédiats plus bas dans les pays émergents. Il faut aussi reconnaître que ni la fiscalité, ni les règles de financement de la sécurité sociale n’ont accompagné la transformation sociologique et économique de la France, où on vit plus longtemps et où on travaille moins, comme dans tous les pays développés d’ailleurs…

Alors après avoir essayé le PS et l’UMP (RPR ou autres formes identiques), nous sommes confrontés à un choix simple entre trois personnes qualifiées : Continuer avec N. Sarkozy, dont on connaît les pratiques, les forces et les faiblesses, essayer F. Hollande, qui n’est pas très nouveau dans le paysage politique et qui ne semble pas toujours savoir de quoi il parle lorsqu’il promet monts et merveilles tout en disant « ça dépendra de l’audit », ou opter pour F. Bayrou dont tout le monde (même ses adversaires!) reconnaît les qualités d’honnêteté, de sérieux, d’humanisme et de pédagogie. Certes il n’est pas appuyé par un grand parti, et justement il est le seul à pouvoir réformer les pratiques politiques car il n’a pas de « grands barons » à servir, certes il ne fait pas rire par ses blagues « à la Mélenchon », certes il ne court pas les dîners en ville, habite à la campagne, parle vrai, sans glamour… Il n’est marié ni à une journaliste, ni à un ex-top model chanteuse… Un homme normal, non ?


Dans les temps durs que nous allons traverser, pour s’entourer des meilleurs, d’où qu’ils viennent, écouter les gens avec respect, essayer de trouver des solutions et non pas d’appliquer des recettes, alors cet homme, robuste, humaniste, pragmatique, peut être le pivot d’un nouveau système d’exercice du pouvoir plus efficace et plus humble que ce que nous avons connu. Pour moi, le pari est clair : voter Francois Bayrou est le seul moyen d’ouvrir le vrai débat sur la réalité de notre situation politique, économique, sociale et d’engager avec réalisme le chemin d’un renouveau de la France adapté au contexte du XXIe siècle.

vendredi 13 avril 2012

Prévisions de croissance

Vous savez que je suis un très grand économiste… (voir ici)

Je serai donc très court et je ne ferais que citer un article que j’ai réussi à comprendre :

On le voit, tous ne font pas le même postulat. François Hollande et le projet PS retiennent en fait 2% à 2,5% de croissance d’ici à 2015, tandis que l’UMP en reste à 2%. Plus prudent, François Bayrou parie sur 1,5% de croissance.
Sur les dix dernières années, donc depuis 2002, le taux de croissance moyen en France a été de 1,46%.
Il n’ a été supérieur à 2% que trois  années, en 2004, 2006 et 2007.

Voilà.

source : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/10/chiffrage-des-programmes-si-vous-avez-rate-un-episode_1680637_1471069.html
Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.