Hors et En

samedi 18 octobre 2008

M’investir en politique…

Filed under: Blog(s),perso — mazzhe @ 23\1107

Depuis que je suis suffisament agé pour pouvoir réfléchir, je veux être « un citoyen heureux, actif et utile ».

J’ai donc souvent pensé à la politique, à laquelle je me suis intéressé depuis toujours. Mais je n’ai jamais fréquenté des gens impliqués en politique, donc mon intérêt restait une idée, pas une pratique.

Et puis il y a eu la campagne des présidentielles de 2007. J’ai toujours su pour qui j’allais voter. Mais la tournure de cette campagne, et aussi le fait qu’une permanence se soit ouverte juste à côté de chez moi ont fait que j’ai poussé la porte de cette permance. Et le soir du premier tour, j’ai adhéré.

Depuis, je découvre l’intérieur de la politique. J’ai vu comment se déroulaient, au sein d’un parti, des élections législatives, municipales, et cantonnales. Et j’ai vu aussi le débat interne des élections internes… Et j’apprends à me connaître dans ce petit monde.

J’ai donc appris que :

– même si ça ne me déplairaît pas de pouvoir proposer mes idées au plus haut niveau, je ne serai jamais à l’Elysée, et finalement, ça me va très bien comme ça !
– En effet, je n’aime pas la confrontation, l’affrontement, et par voie de conséquence les campagnes électorales. Cela donne du tonus à certains, mais moi ça m’inquiète, ça me fait mal, j’ai plutôt une âme de casque bleu, j’ai pas envie de me battre, j’ai envie d’apaiser…
La politique ne serait donc pas faite pour moi ? Peut-être que si… Je me suis aussi rendu compte que :
– ce que j’ai envie de faire, en politique comme ailleurs, c’est agir. Faire des choses, être utile. Donc au sein d’un parti politique comme au sein d’une mairie, d’un conseil régional ou d’un hémicycle pas vraiment quelconque, je pense que j’arriverais à faire des choses.

Les élections non, l’action, oui.
Donc mon action politique ne pourra se faire que sur des élections de listes, en lien avec d’autres personnes qui aiment se battre, et qui me feraient confiance pour leur être utile pendant et après la bataille. Ce n’est pas vraiement très ambitieux comme façon de voir les choses, mais… en fait, ça m’est égal ! Je n’ai pas envie d’être ambitieux, j’ai envie d’être utile ! Je connais des personnes ambitieuses, et des personnes qui aiment les périodes électorales. Tant mieux pour elles. Moi, ce n’est pas mon truc, mais je veux bien bosser avec elles.

Ne serais-tu pas un peu opportuniste, alors ? Genre certains du gouvernement actuel ?
Non. Parce que ce n’est pas dans ma nature de demander un poste, une responsabilité. Il m’arrive de faire des propositions d’actions, d’exprimer mes idées, et qu’elles soient reprises par la suite, mais ce n’est pas pour obtenir quelque chose, c’est pour donner. La seule chose que je demande en retour, c’est la reconnaissance de mon travail (s’il est bon). Et si quelqu’un me propose de travailler avec lui, oui, je pense que j’accepterai, dans la mesure où mon travail pourrait être utile. Même si je ne suis pas du même avis que celui qui me l’a demandé.
Dit autrement : je respecte MM. Kouchner et Hirsh, parce qu’ils ont accepté de travailler dans un gouvernement de droite pour être utiles (bon en fait, ils se sont peut-être fait avoir sur ce point, mais ils pouvaient être de bonne foi au début), sans nécessairement adhérer au culte ump… Et en revanche, l’attitude de M.Morin me semble beaucoup plus douteuse : pour pouvoir avoir un poste, il a accepté de se convertir au culte de sa majesté…

Mon travail en politique ne sera donc peut-être pas en premier plan, mais j’espère pouvoir tout de même apporter une contribution utile à la société.

Publicités

2 commentaires »

  1. Mon cher Mt,

    Justement, la plus belle des ambitions, c’est d’être utile.

    Bravo à toi et merci d’être ce que tu es. Je te mets en lien.

    Affections démocrates !

    Commentaire par GABRIELLE — vendredi 24 octobre 2008 @ 21\0940 | Réponse

  2. Bon si j’ai bien compris, tu as l’ambition d’être utile. Tu as donc des ambitions, des convictions. Tu sais, au départ, on démarre comme cela et puis on se dit que pour être utile, il faut agir, et on se trouve impliqué, malgré soi, pour porter des idées. Mon expérience personnelle est que même sans le vouloir on peut se trouver impliqué, plus qu’on ne le souhaite. Un poète a dit que l’on peut mourir pour de idées, mais c’est mieux de vivre pour.

    Commentaire par JCG — vendredi 24 octobre 2008 @ 22\1048 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :